Ressource : bois énergie

La forêt française croît d’année en année. La surface des forêts françaises est en accroissement permanent depuis 300 ans. En l’espace de 150 ans, les surfaces boisées en France métropolitaine ont été multipliées par 2, et cela continue. Notre région Nouvelle-Aquitaine dispose du plus grand massif forestier de France.

Sommaire du dossier

Disponibilité, usages et origine du bois

Disponibilité du bois énergie en Nouvelle-Aquitaine

Une étude commandée par l’ADEME à l'Institut technologique Forêt cellulose bois-construction ameublement (FCBA) a montré que, sur la période 2020-2035, pas moins de 750 000  m3/an de bois énergie seront disponibles pour développer de nouvelles chaufferies dans notre région. Or, à ce jour, le parc de chaufferies financé par l’ADEME consomme 700 000 m3/an. Le parc de chaufferie pourrait ainsi être doublé, tout en conservant une augmentation constante des surfaces forestières de notre région.

Pour information, l’ensemble de toutes les chaufferies bois de la région Nouvelle-Aquitaine consomme aujourd’hui environ 2 500 000 m3 de bois énergie (plaquettes forestières et déchets de l’industrie du bois tels que la sciure).

Quelle partie de l’arbre est utilisée pour produire du bois énergie ?

Le bois énergie est pris dans les parties de l’arbre ayant le moins de valeur marchande, à savoir les branchages. Le tronc de l’arbre présente une bien plus grande valeur économique puisqu’il permet de produire des planches, des poutres, etc. La différence de valeur économique entre le tronc et les branchages conduit à l’absence de concurrence entre le bois destiné aux scieries et celui destiné aux chaufferies.

Chantier de broyage de bord de route, projet DYNAMIC « Optibois »

D’où vient le bois énergie utilisé dans les chaufferies de Nouvelle-Aquitaine ?

Le bois énergie est une matière très peu chère, et dont le transport représente une part importante du coût. En conséquence, le bois énergie provient de forêts proches situées en moyenne à 50 km de la chaufferie. Une chaufferie bois génère donc des emplois locaux et des retombées économiques sur le territoire proche (entreprises et propriétaires forestiers).

Quelques documents de référence