Territoires à énergie positive : TEPCV et TEPOS

L’approche Territoires à énergie positive (TEPOS) en Nouvelle-Aquitaine est une démarche territoriale de planification énergétique et de mise en œuvre d’actions concrètes couvrant tous les usages directs de l’énergie.

Une réflexion globale du système énergétique local

Quatre dimensions permettent une réflexion globale :

  • les besoins énergétiques locaux (la consommation) ;
  • la production d’énergie pour satisfaire ces besoins ;
  • les activités intermédiaires de transport-stockage-distribution et de gestion des réseaux énergétiques (électricité, gaz, chaleur) ;
  • la démocratie locale pour permettre une appropriation des questions et des choix énergétiques par les habitants et les acteurs économiques du territoire.

Principes fondamentaux

Pour chacune des dimensions citées ci-dessus, on note cinq principes fondamentaux :

  1. Principe 1 : réduire les consommations énergétiques locales tout en répondant aux besoins de la population, notamment en luttant contre la précarité énergétique, par l’efficacité et la sobriété énergétique.
  2. Principe 2 : limiter la dépendance aux ressources énergétiques extérieures (pétrole, gaz…) en favorisant les sources énergétiques locales et renouvelables, par l’adaptation des modes locaux de production aux différents besoins des usagers publics et privés.
    Par sources énergétiques locales et renouvelables, on entend l’énergie issue de :
    • la biomasse (y compris le biogaz) ;
    • le solaire ;
    • l’hydraulique (cours d’eau, mer) ;
    • la géothermie ;
    • l’éolien ;
    • les énergies de récupération et fatales.
  3. Principe 3 : adapter les réseaux de transport-stockage-distribution d’énergie pour qu’ils correspondent au mieux aux modes locaux de consommation et de production d’énergie, en tenant compte de la variabilité de certaines énergies renouvelables et en favorisant leur intégration ;
  4. Principe 4 : mettre en place, pour et avec les habitants, une véritable démocratie énergétique locale pour favoriser la connaissance des enjeux, le partage de la prise de décision, les changements de comportements, les retombées économiques locales par l’implication dans des projets collectifs et citoyens ;
  5. Principe 5 : se doter des compétences indispensables et des outils adéquats pour la mise en œuvre d’une politique énergétique territoriale ambitieuse.

Un territoire à énergie positive suit, mesure et analyse ses flux d’énergie

Production d’énergie renouvelable par rapport aux consommations

L’avancée globale dans la démarche TEPOS sera mesurée, sur le volet technique, à l’aide de l’indicateur de production d’énergie renouvelable locale rapportée aux données de consommation directe de toutes les sources d’énergie des différents secteurs, hors mobilité et transport.

Mobilité et transports : des indicateurs spécifiques

Les solutions de mobilité et de transport durables reposent moins sur une substitution de carburants (biocarburants, gaz carburant, véhicules électriques, etc.) que sur une réorganisation plus globale, comprenant une stratégie et des actions en matière d’alternatives à la mobilité (services de proximité, TIC, urbanisme des « courtes distances », etc.) et de mobilité alternative (covoiturage, autopartage, transports en commun, mobilité douce, etc.).