Solaire thermique

Le contexte

L’ADEME soutient essentiellement la production de chaleur à partir de renouvelables sur le territoire métropolitain, la production électrique bénéficiant d’autres dispositifs.

En Nouvelle-Aquitaine, l’ADEME mène une politique active de promotion du solaire thermique : les bons niveaux de maturité, de fiabilité et de performance obtenus par les chauffe-eau solaires encouragent la diffusion de ces systèmes.

La diffusion du solaire thermique collectif (production de chaleur par conversion du rayonnement solaire) concerne essentiellement la production d’eau chaude sanitaire collective.

Fin 2015, la région cumule environ 256 000 m² de capteurs solaires thermiques pour 140 GW de puissance.

Le fonctionnement

Le rayonnement solaire est converti en chaleur, au moyen de capteurs solaires thermiques qui servent à produire de l’eau chaude en utilisant le principe physique de l’effet de serre ; ces capteurs ont un aspect noir.

Le plus souvent, ils sont utilisés pour la production d’eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire individuel), pour la production d’eau chaude sanitaire et la participation aux besoins de chauffage (systèmes solaires combinés), pour la production d’eau chaude sanitaire à usage collectif pour des bâtiments qui consomment beaucoup d’eau chaude (chauffe-eau solaire collectif).

L’installation d’un chauffe-eau solaire collectif est pertinente si les besoins en eau chaude sont constants tout au long de l’année. Une installation sur un bâtiment qui ne consomme pas d’eau chaude sanitaire durant la période estivale (où l’ensoleillement est plus important) est donc peu appropriée.

La surface de capteurs à installer dépend de la quantité de volume d’eau chaude à produire. Aussi, estimer le volume de consommation d’eau chaude permet de dimensionner au plus juste la future installation.
Dans le cas d’une réhabilitation, l’estimation doit s’appuyer sur des campagnes de mesure et/ou sur une analyse des relevés de consommations.
Le facteur économique est également primordial : un bon dimensionnement consiste à obtenir le plus de production solaire pour un coût d’opération maîtrisé.
Afin d’être accompagné par des structures ayant les compétences professionnelles dans le domaine du solaire, nous vous conseillons de vous référer :

Créé par Enerplan à la demande de l’ADEME, le site Internet SOCOL regroupe l’ensemble des informations nécessaires au montage d’un projet de production d’eau chaude sanitaire solaire dans le secteur collectif, tertiaire ou industriel.
Si vous êtes maître d’ouvrage, vous pouvez obtenir des données d’ordre technique, réglementaire et financier, des fiches d’opérations et des contacts. Le site propose également des informations sur la technologie du froid solaire.

Intervention de l’ADEME

Le conseil

L’ADEME oriente les porteurs de projets (industriels, collectivités…) dans leurs choix grâce à ses connaissances techniques, à l’animation de son réseau d’acteurs professionnels et à ses outils (cahiers des charges, guides, fiches de référence).

L’aide à la réalisation

L’ADEME attribue des aides pour accompagner la conception de projets performants : études, animation, formation, communication, évaluation, observation et aides aux investissements.

Le Fonds Chaleur : aides financières

Les projets d’installations solaires thermiques soutenues par l’ADEME doivent être susceptibles de devenir des références régionales, et participer ainsi au développement d’une filière de qualité.

L’ADEME a recours à l’appel à projets pour sélectionner les projets les plus pertinents. Son règlement est basé sur le système d’aides de l’ADEME en vigueur.
Le règlement du Fonds Chaleur comprend plusieurs documents : une instruction générale relative au Fonds Chaleur et un règlement par filière.

Bénéficiaires : tout type de bénéficiaire hormis les particuliers et l’ensemble des porteurs de projets pouvant bénéficier du crédit d’impôt.

Plus d’informations sur l’appel à projets Fonds Chaleur

Quelques documents de référence