Méthanisation : valorisation des déchets et production d’énergie

Sur le plan énergétique, les principaux gisements d’économie se situent au niveau de la consommation d’énergie des matériels agricoles, des serres et des élevages hors-sol.
En ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, les solutions vont au-delà de l’optimisation énergétique. Elles reposent sur une rationalisation de l’utilisation des intrants tels que les engrais, l’instauration de nouvelles pratiques culturales et une gestion efficace des effluents.

La méthanisation : un procédé à la croisée des enjeux

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène, donc en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie.

Cette dégradation provoque :

  • un produit humide, riche en matière organique partiellement stabilisée, appelé digestat. Il est généralement envisagé le retour au sol du digestat après éventuellement une phase de maturation par compostage ;
  • du biogaz, mélange gazeux saturé en eau à la sortie du digesteur et composé d’environ 50 % à 70 % de méthane (CH4), de 20 % à 50 % de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S). Le biogaz a un Pouvoir calorifique inférieur (PCI) de 5 à 7 kWh/Nm3. Cette énergie renouvelable peut être utilisée sous forme combustive pour la production d’électricité et de chaleur, de production d’un carburant, ou d’injection dans le réseau de gaz naturel après épuration.

MéthaN-Action : un dispositif d’accompagnement régional de la méthanisation

MéthaN-Action constitue le guichet unique pour toute demande de subvention au Conseil régional ou à l’ADEME, qu’il s’agisse d’une aide à la décision ou d’une aide à l’investissement.
Tout porteur de projet de méthanisation peut intégrer le dispositif MéthaN-Action à des stades d’avancement différents, dès lors que son projet  est cohérent sur des critères techniques, environnementaux, sociaux, énergétiques et économiques.

Via ce dispositif, le porteur de projet peut bénéficier à certaines étapes clés de son projet d’une assistance technique complémentaire.
Il est rappelé qu’il est vivement conseillé de se rapprocher de l’ADEME et des animateurs de MéthaN-Action très en amont du projet afin de pouvoir anticiper les contraintes techniques, économiques ainsi que les aides éventuelles des projets, et ce dans les disponibilités budgétaires de l’ADEME.

Investissements unités de méthanisation et financements

L’ADEME peut apporter un soutien financier aux collectivités ou aux entreprises qui souhaitent investir dans une unité de méthanisation.

Quelques documents de référence